Contactez-nous +33 (0)3 21 06 56 97

Corps principal

Corps principal2020-01-20T17:34:12+02:00

Le corps principal : un chantier historique majeur

Un chantier sur un monument en péril

Le chantier se déroule en deux phases : 

  • – La première phase de clos-couvert (façades, charpentes, couvertures, menuiseries extérieures et vitraux) permettra d’éradiquer définitivement le mérule et de mettre hors d’eau le bâtiment. 
  • – La seconde phase, celle des aménagements comprendra les lots techniques (chauffage, réseaux, VRD), les travaux de second œuvre et les aménagements extérieurs.

Au terme du chantier, trois activités complémentaires occuperont le site : le Tiers-lieu d’innovation sociétale, une hôtellerie inclusive et un béguinage intergénérationnel.

L’avancée du chantier 

En 2016 et 2017, les 24 ermitages des Pères chartreux ont tous été rénovés en clos-couvert (façades, les charpentes, les couvertures, menuiseries extérieures et vitraux) et mis hors d’eau. 

+ Photo

En 2017 et début 2018, la chapelle des familles, la chapelles Saint-Hugues et l’oratoire Saint-Louis qui menaçaient littéralement de s’écrouler ont été restaurés en clos-couvert et mis hors d’eau. 80% des pierres et des charpentes ont dû être remplacés. 

+ photo

– En 2018, l’église, son clocher, la sacristie, ses chapelles attenantes Saint-Anthelme, Sainte-Thérèse et Saint-Pierre, et l’oratoire Sainte-Madeleine ont tous été rénovés en clos-couvert et mis hors d’eau.

+ photo

La prochaine étape des travaux sera l’aile nord de la cour d’honneur, pour laquelle nous sommes encore à la recherche de financements en dons et mécénat. D’avance merci !

+ photo

Un chantier inclusif et ouvert au public

La Chartreuse de Neuville reste ouverte au public pendant les travaux et propose régulièrement des visites de chantier aux habitants du territoire, des visites découvertes des métiers d’art et de restauration du patrimoine. Toutes les entreprises intervenant sur le chantier intègrent au sein de leurs équipes des jeunes et des personnes éloignées de l’emploi, en formation, en stage, en apprentissage ou en contrat d’insertion.

Les acteurs du chantier 

Du fait de son modèle innovant, deux types de maîtres d’ouvrage conduisent la restauration de la Chartreuse de Neuville : Des investisseurs privés Monuments historiques réunis en Association Syndical Libre et L’association de préfiguration de la Fondation La Chartreuse de Neuville.

Ceux-ci ont un assistant à maîtrise d’ouvrage commun, Urbaviléo (http://www.urbavileo.fr/ )  et une équipe de maîtrise d’œuvre commune composée de l’Agence Nathalie T’Kint, architecte du patrimoine (http://www.agence-nathalie-tkint.com/ ), du bureau d’études CREIF, de l’économiste SL2EC, de l’OPC et du SPS Codess (http://www.codess.fr/)  ainsi que du bureau de contrôle, Socotech (https://www.socotec.fr/ ).

Les entreprises de clos-couvert, spécialisées en monument historique, sont toutes des Hauts de France : Chevalier Nord (https://chevaliernord.com/ ), Battais Charpente (https://www.battaischarpente.com/) , Battais couverture (https://battais-couverture.com/ ), Charles Delattre couverture ( https://www.sacharlesdelattre.com/ ), René Carré couverture (http://sarl-carrerene.fr/ ) l’atelier Pierre Brouard, maître verrier, la menuiserie Van Henis Marcel et fils, la société d’échafaudages Réatub (http://www.reatub.com/ ).

Le financement du chantier

Sur le corps principal du bâtiment (hors dépendances qui font l’objet d’un second programme), le montant prévisionnel total des travaux s’élève à 33 M€. 

La répartition prévisionnelle des financements est la suivante : 70% par de l’investissement privé, 20% par des subventions publiques et 10% par des mécénats et dons (dont une partie reste à trouver). 

A ce jour, la somme totale des travaux réalisés à la Chartreuse (investisseurs privés + association) s’élève à 7 M€, ce qui représente un tiers des travaux de clos-couvert. Côté association, cela représente 1,6 M€ dont 60% ont été financés par des subventions publiques et 40% par des mécénats et dons de particuliers que nous remercions chaleureusement.